L’année 2017 rétrospectivement

Posted by: on jan 9, 2018 | Pas de commentaires
ISLAMABAD, PAKISTAN - 26 MARS 2014

ISLAMABAD, PAKISTAN – 26 MARS 2014

L’année 2017 vient de s’achever. Pour la troisième année consécutive, la persécution des chrétiens dans le monde a battu le record de violence et d’envergure. Comme auparavant, l’extrémisme islamique est la principale cause de cette persécution, mais de plus en plus une nouvelle forme d’extrémisme rivalise avec celui-ci : le nationalisme ethnique comme aux Indes (Hindouisme radical) ou au Népal (Bouddhisme radical).

Au cours de l’année 2017 une moyenne de 40 incidents par mois ont été déclarés en Inde (pasteurs lynchés, églises brûlées et chrétiens harcelés). Sur les 64 millions de chrétiens dans ce pays, 39 millions ont subis des persécutions directes et personnelles.

Quelques statistiques :

– 215 millions de chrétiens à travers le monde souffrent de forte persécution sous une forme ou une autre.

– La Corée du Nord est pour la 14ème année successive le pays le plus dangereux pour les chrétiens.

– Parmi les 50 pays où la persécution est la plus intense, 35 sont des pays où règne un extrémisme islamique.

– Le pays où la violence contre les chrétiens est la plus répandue est le Pakistan.

– Les meurtres de chrétiens au Nigéria a augmenté de 62%

– L’Asie devient un sujet de souci croissant : la persécution s’est intensifiée au Bangladesh, au Laos, au Népal et au Bhoutan. Le Sri Lanka a rejoint pour la première fois la liste des pays où la persécution est intense.

– Plus de deux mille églises ont été détruites dans la seule province de Zhejiang en Chine et la police arrête régulièrement les pasteurs et prêtres.

En Iraq plus de la moitié de la population chrétienne a dû se réfugier dans des camps. Dans la ville d’Alep, en Syrie, où résidait la plus large communauté chrétienne, le nombre des chrétiens a chuté d’un maximum de 150 000 en 2011 à tout juste 35 000 au printemps 2017.

– Au Nigéria plus d’un million huit cent mille personnes ont dû fuir pour échapper aux exactitudes de boko Haram. Dans une seule région (Kafanchan, en 5 ans 988 chrétiens ont été tués, 71 villages avec une population à majorité chrétienne ont été détruits, y compris 2712 maisons et 20 églises.

– La communauté internationale (et en particulier les Nations Unies) se soucie peu de la persécution qui frappe les chrétiens dans tant de pays du monde, tandis qu’elle s’offusque beaucoup davantage des souffrances de minorités islamiques comme les Rohingas, en Birmanie. De même quand un pays d’Europe choisit d’accueillir des immigrés chrétiens venus de Syrie ou d’Iraq plutôt que des immigrés musulmans, la communauté européenne crie à la discrimination, au nom d’un principe de neutralité et d’impartialité qu’elle est loin de respecter ailleurs dans le monde !

Laissez votre commentaire