Un tribunal confirme la condamnation d’un couple de chrétiens emprisonné pour avoir «diffusé de la propagande contre le régime»

La sentence contre deux chrétiens iraniens, un homme et une femme, condamnés pour avoir « fait de la propagande contre le régime du pays », a été confirmée par une cour d’appel  en Iran.

Saheb Fadaie et Fatemeh Bakhteri purgeront respectivement une sentence de 18 et 12 mois de détention ferme. Saheb, quant à lui sera ensuite envoyé en exil pendant deux ans à Nehbandan, une région aux confins de l’Iran et de l’Afghanistan.

Leur crime ? « Avoir « attaqué l’Islam » en discutant de doctrine chrétienne lors de rencontres privées d’églises de maison. Durant leur procès ces deux chrétiens refusèrent d’abjurer leur foi, malgré les pressions des deux juges qui présidaient la séance, deux juges bien connus pour violer impunément les droits de l’homme depuis plusieurs années.

Saheb Fadaie est en fait déjà incarcéré dans l’infâme prison d’Evin à Téhéran sous le coup d’une sentence de 10 ans d’emprisonnement suite à son arrestation dans une église de maison, en compagnie du pasteur Yousef Nadarkhani, Mohammadreza Omidi et Yasser Mossayebzadeh, le 13 mai 2016.

Ces dernières années, les agents de la sécurité iraniienne de la région de Rasht multiplient les raids dans des demeures de chrétiens, dans le but d’éradiquer les églises de maisons. La détention en Iran est souvent caratérisée par des brutalités contre les chrétiens. La torture est aisni utilisée contre eux pour les « convaincre » de renoncer à leur foi, en violation flagrante avec l’article 18 de la convention Internationale des droits civiques et politiques, convention que l’Iran a pourtant signé, mais ignore impunément ! Les attaques contre les chrétiens de ce pays sont le résultat d’une criminalisation, aux yeux des autorités de ce pays, de la foi chrétienne,.

Priez pour ces quatre chrétiens dont les noms sont donnés dans cet article, pour que Dieu leur donne la force, la détermination et le courage de continuer à témoigner de leur foi. Qu’Il les soutienne aussi physiquement et moralement car leurs conditions de détention sont souvent sévères. Une petite suggestion pratique : pourquoi ne pas faire un tableau avec le drapeau de l’Iran et le nom des ces quatre chrétiens inscrits dessus, afin de vous souvenir de leurs noms chaque fois que vous entrez, dans la prière en présence du Seigneur ?

lien d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *